Résultats de l’appel à idées #3 : « Des sacrées églises, vers une réutilisation des églises »

Dans le cadre des défis du CAUE 14, le CAUE du Calvados a lancé son troisième appel à idées « Des sacrées églises, vers une réutilisation des églises ».

Découvrez notre brochure : Des sacrées églises, vers une réutilisation des églises

Lors de cet appel à idées, douze équipes ont repensé des programmes peu communs dans ces bâtiments à l’architecture atypique. Le but de cet appel est d’élargir la vision des élus mais aussi des habitants du Calvados, sur la possibilité d’une seconde vie pour ces églises, lorsque leur usage premier, très limité ou absent, rend difficile les importants investissements financiers de la commune.

Un jury, composé d’élus et de professionnels de l’architecture, s’est réuni le 14 janvier 2020 et a sélectionné deux équipes lauréates (prix d’une valeur de 3000€) et deux équipes mentionnés (prix d’une valeur de 1500€).

La remise des prix, initialement prévue le 31 mars 2020, n’a pu avoir lieu en raison de l’épidémie, et ne pourra être reportée. L’exposition de l’ensemble des projets aura lieu au Pavillon à Caen fin aout 2020.

Félicitations à tous !

Consultez notre brochure

Découvrez les lauréats et mentionnés de notre appel à idées :

  « L’ÉGLISE DONT VOUS ÊTES LE HÉROS » : INTELLIGENCE DE LA MODULARITÉ DANS UNE ÉGLISE AFFECTÉE AU CULTE

L’église Saint Brise de Grisy a été choisie pour ce programme. Il s’agissait de penser un usage partagé entre temps religieux et temps citoyen dans l’église Saint-Brice à Vendeuvre. Comment faire cohabiter le religieux et le non religieux dans une même église, tout en respectant l’un et l’autre ?

Les candidats ont dû imaginer que l’église devienne par endroits un espace polyvalent capable d’accueillir successivement les deux types d’activité en respectant les impératifs liés à chaque usage. Il fallait pour cela penser la modularité et la flexibilité des espaces et du mobilier. Comment cloisonner, séparer et identifier les différents usages ? Quel type de mobilier imaginer, où le stocker ?

Les candidats ont pu formulé leurs propres propositions en cohérence avec l’espace, le contexte et la cohabitation des pratiques.

PROJET LAURÉAT : EN QUATRES ACTES

Félicitations à :

  • Justine Maitre, étudiante en 2ème année BTS Design d’espaces, Caen
  • Auriane Gorget étudiante en 2ème année BTS Design d’espaces, Caen
  • Elisa Peudevin, étudiante en 2ème année BTS Design d’espaces, Caen

Le jury a aimé les espaces lisibles et identifiables de votre projet, la clarté du cloisonnement assumé et travaillé, le maintien du plafond existant, la transparence de la cloison et son de vitrail qui rappellent l’identité de l’église et la référence au Jubé.



PROJET MENTIONNÉ : UN SOL PARTAGÉ

Félicitations à :

  • Meriem Chabani, architecte HMONP et urbaniste, Paris
  • Etienne Chobaux, architecte DE, Paris
  • John Edom, architecte MAA-DE et anthropologue, Paris
  • Maya Nemeta, architecte HMONP et urbaniste, Paris
  • et Matthew Piker, architecte MA-DE, Paris

Le jury a aimé l’absence de cloisonnement et l’unité spatiale qui en découle, la conservation de toute la longueur et du volume intérieur de l’église, l’intelligence fonctionnelle, le multi-usages et la souplesse du mobilier, la sobriété du traitement, le respect des spécificités de l’édifice et le graphisme de votre projet.



« RECONVERTIR UNE ANCIENNE ÉGLISE EN PÔLE SANTÉ » : TRANSFORMER SANS DÉNATURER

Le défi lancé aux candidats était celui de transformer l’église de Notre-Dame-des-Victoires à Trouville-sur-Mer par une nouvelle affectation qui impactera fortement son architecture intérieure, sans modifications majeures de sa volumétrie générale. Les percements pouvaient être modifiés et/ou ajoutés dans le respect de l’esprit du lieu.

Il s’agissait de jouer à tétris. Comment faire entrer le programme d’un pôle de santé dans le volume de l’église ? Comment cloisonner le bâtiment, en exploiter la hauteur, et faire entrer la lumière, sans impacter son volume extérieur ? Et comment tirer au mieux partie des qualités spatiales et artistiques (peintures, moulures etc.) de l’église pour valoriser le nouvel usage ? Les espaces devaient être fonctionnels et agréables malgré ces contraintes.

PROJET LAURÉAT : ESPACE MÉDICAL LES VICTOIRES

Félicitations à Sarah Meslem, architecte DE, Toulouse

Le jury a aimé la pertinence fonctionnelle et l’agencement adapté des espaces professionnels, la mise en valeur de la coupole sur pendentifs en relation avec les voûtes du chœur restées visibles, le travail sur la lumière, l’ouverture sur la ville de l’espace de détente des praticiens.

PROJET MENTIONNÉ : LA MAISON D’HIPPOCRATE

Félicitations à :

  • Morgan Beaufils, architecte HMONP, Bordeaux
  • Hugues Hernandez,
  • Ariane Marty,

Le jury a aimé la nef et la coupole mises en valeur par des circulations maintenues dans les collatéraux, le respect des volumes et du bâti, la symétrie du projet, la conservation des vitraux, l’aspect simple et blanc : épuré, les escaliers qui évoquent des colonnes en baldaquins, référence très intéressantes.