Conférences / Colloques

Les jardins du Pape à Rome et à Castel Gandolfo, conférence d’Alberta Campitelli

Le samedi 8 avril 2017 de 16h30 à 17h30  à l’Institut Européen des Jardins et des Paysages

Le jardin situé auprès de la Basilique Saint-Pierre et du Palais pontifical est le jardin le plus ancien de Rome, documenté depuis le XIIIe siècle. De nombreux papes y ont laissé leur marque, en l’agrandissant ou en créant de nouveaux parterres de fleurs. En réalité, plus que d’un jardin, il est préférable de parler des jardins du Vatican qui sont un ensemble de jardins distincts, souvent non reliés les uns aux autres. Leur apogée se situe aux XVIe et XVIIe siècles quand y ont été introduites des fleurs de grande valeur, provenant fréquemment des Amériques, et que de magnifiques fontaines y ont été réalisées par des artistes tels que Gian Lorenzo Bernini. Malheureusement, ces jardins ont été profondément transformés après 1929, date du Concordat entre l’Etat italien et l’Eglise, et il reste peu de témoignages des anciens aménagements. Les jardins de Castel Gandolfo du XVIIe siècle entourent la résidence d’été des papes et offrent des vues spectaculaires sur le lac d’Albano.

Plus d’informations

Renseignements : Institut Européen des Jardins et Paysages – Château de Bénouville – 02 31 53 42 88

 

Henri Cayeux, figure méconnue de l’horticulture au service des jardins du Havre de l’avant-guerre, conférence d’Albéric Levain

Le samedi 8 avril 2017 de 17h30 à 18h30  à l’Institut Européen des Jardins et des Paysages

Henri Cayeux (1869-1963) est un des plus grands obtenteurs horticoles français de la première moitié du XXe siècle et le responsable des parcs et jardins du Havre à cette même époque. Originaire de la Somme, il intègre l’École nationale d’horticulture de Versailles et devient ingénieur horticole. Après avoir été en charge du jardin botanique de l’école polytechnique de Lisbonne entre 1892 et 1909, il prend en charge le service des parcs, jardins et promenades de la ville du Havre jusqu’en 1935. Héritant d’un service et d’un patrimoine vieillissant, il se consacre à les rénover et à embellir la ville grâce à sa science du fleurissement, tout en créant de nouveaux jardins publics. En parallèle, il crée plus de 200 variétés horticoles de plantes diverses, parmi lesquelles les hortensias demeurent ses plus belles réussites, en particulier la variété ‘Merveille’. Il est proposé de découvrir la vie de cette figure méconnue de l’horticulture française et de la vie havraise d’avant-guerre.

Plus d’informations

Renseignements : Institut Européen des Jardins et Paysages – Château de Bénouville – 02 31 53 42 88